• BatimentIfanCad.png
  • BatimentifanFINAL.png
  • Logo_Causeries.jpg
  • Logo_Vendredis_de_la_Culture.jpg
  • profilbatiment1.png

Le directeur de l'IFAN prône une recherche " plurisciplinaire, constructive et ouverte"

La recherche doit être "ouverte, pluridisciplinaire, plurielle et constructive’’, tout en étant  au service du développement, a affirmé mercredi le directeur de l’Institut fondamental d’Afrique noire (IFAN), Abdoulaye Touré.
Une recherche articulée au développement pour des résultats scientifiques, est une nécessité, a insisté M. Touré, soulignant l’importance d’une ‘’fécondation réciproque’’.
‘’La recherche nourrit le développement, lequel la stimule, pour davantage de développement’’, a dit le chercheur, au cours d’un atelier de partage des résultats d’études scientifiques sur l’ethmalose et les sardinelles menées par des partenaires dans le cadre du projet USAID/ComfishPlus.
Cet atelier, selon lui, est ‘’un modèle de démonstration que la recherche ne doit plus être confinée dans le cercle étroit de nos disciplines scientifiques. Elle doit être ouverte, pluridisciplinaire, donc favoriser une recherche plurielle et constructive’’.
Pour M. Touré, la recherche globale inclue toutes les disciplines, notamment les sciences sociales, car cela est à la mode aujourd’hui. "Les gens ne doivent plus penser la recherche dans les spécialités scientifiques’’, a-t-il insisté.
Ainsi, conscient de la place de la recherche dans la gestion durable des ressources halieutiques, le projet USAID/Comfish Plus a bien voulu associer les institutions de recherche et de formation du Sénégal, comme l’IFAN, le Centre océanographique de Dakar Thiaroye (CRODT), l’Institut universitaire de pêche et d’aquaculture, le Centre de suivi écologique (CSE), entre autres.
‘’Tout cela dans une perspective de mise en œuvre des activités pour une gestion concertée des pêcheries au Sénégal", a indiqué le directeur de l’IFAN.