Présentation

Nom du département : Département des Sciences Humaines

Prénom et nom du chef de département : Papa Demba FALL
Adresse mail institutionnelle : papadem.fall(at)ucad.edu.sn
Site web personnel : www.papadembafall.com
Téléphone institutionnel + poste :  +221 33 824 16 52 Poste 241
Laboratoires affiliés : Géographie, Archéologie, Histoire, Sociologie

 Présentation du Département

Le département des Sciences humaines regroupe dix-sept chercheurs répartis autour de six laboratoires : Laboratoire Genre et Recherche scientifique, Laboratoire de Recherche sur les Transformations économiques et sociales, Laboratoire d’Histoire, de Préhistoire, de Protohistoire et d’Anthropologie physique, Géographie et Sciences sociales.

 

Chacune des unités de recherche ci-dessus listées développe des programmes de recherche fondés sur les champs d’intérêt des chercheurs qui la composent.

C’est ainsi que les thèmes phares du Laboratoire de Géographie sont les migrations internationales et les questions environnementales notamment les inondations dans la banlieue de Dakar. Cette question fait d’ailleurs l’objet d’un partenariat de recherche contracté avec le Ministère de l’Enseignement supérieur et de la recherche sur la période 2014-2017.

Dans le domaine de lhistoire, la vocation essentielle du laboratoire est de contribuer par la recherche, les publications, la constitution de collections ou les expositions à la connaissance de notre passé et la préservation du patrimoine national.


En Sciences sociales, le souci de répondre aux exigences de la recherche moderne à conduit à orienter les recherches vers les questions de genre et la transformation des sociétés au plan social et économique.

 

Outre la recherche fondamentale, les chercheurs du département des Sciences humaines prennent part aux enseignements dispensés dans différentes facultés. Depuis la réforme LMD, quelques laboratoires sont membres à part entière de l’Ecole doctorale Etude de l’Homme et de la Société (ETHOS) chargée, à la Faculté des Lettres et Sciences humaines,  de la formation et de l’encadrement des doctorants.


Des accords de collaboration déclinés sous la forme de conventions avec des partenaires internationaux contribuent efficacement à la redynamisation des activités de recherche et de formation. Tel est le cas du chantier atelier annuel de Sinn Ngayeen développé avec l’Université de Michigan dans le domaine des recherches archéologiques.

C’est dans le même esprit que la mobilisation d’importantes ressources intellectuelles et financières a débouché, dans le cadre du programme Eumagine sur la production d’une base de données inédites sur les migrations sénégalaises (www. eumagine.org).

Notons également que le Laboratoire Genre et Recherche scientifique accompagne le Millenium Challenge Account Sénégal (MCA-S) dans l’analyse des dynamiques à l’œuvre dans l’aménagement des espaces ruraux notamment en ce qui concerne la dimension genre dans le développement local (http://genre-parite.org/sengenre/index.php).

On citera enfin, le Programme Jàngandoo piloté par le Laboratoire de Recherche sur les Transformations économiques et sociales qui vise la production d’un baromètre pour évaluer la qualité de l’apprentissage des enfants âgés de 6 à 14 ans au Sénégal (http://www.lartes-ifan.org/programmes_jangandoo.php).